16 mai 2006

Ailleurs

Pour retrouver mon géniteur, Fred de Mai c'est ici

En ce qui me concerne, no comment.

Bientôt, peut-être...

Paul Vachard

20 février 2006

Nouveau départ
















Il m’a démembré, puis remonté patiemment, avec amour et application. Il m’a rendu plus vivant, plus fou encore…

J’ai même été rebaptisé, enfin plus mon histoire que moi car je suis né et demeurerai Paul Vachard, bien que cela soit mon plus grand malheur…

Il a choisi « Bâtard », j’aurai tellement aimé l’être…


Paul réagissait à

07 décembre 2005

Jour de trève

Aujourd'hui, je baisse les armes pour ce semi anniversaire.

C'est bon de savoir que des gens viennent vous voir tous les jours.

Si cela avait pu se produire avant, ma vie en aurait été changée.

Je n'aurais pas été obligé de tuer
.

Paul Vachard

Paul réagissait à

14 novembre 2005

Un auteur soute NU


Par solidarité avec Fred de Mai

10 novembre 2005

La trahison à un prix


J'apprends que des alliés d'hier ont trahi.

Il est temps qu'ils rendent des comptes et je vais m'en charger personnellement.

Pas besoin de les citer, ils sont déjà morts.

Je vous avais prévenu, on ne touche pas à Fred de Mai.

Paul réagissait à

04 novembre 2005

Mutisme

Voilà plus d'un mois que vous n'avez plus de mes nouvelles.

L'attente des réponses concernant mon édition me plonge au plus profond de ma sociopathie.

je suis las d'attendre dans l'ombre tandis que Fred de Mai multiplie les efforts pour me permettre d'exister au grand jour.

J'ai hâte d'être entre vos mains !

29 septembre 2005

L'embaras du choix




















Bon, puisqu'il faut choisir !

Cveta,
ID A5482228
Country Ukraine
Age 23
Status Single
Hair Color Brunette
Eye Color Gray
Type of relations Long term or marriage

Dis moi Fred, elle arrive quand ?
Paul réagissait à

08 septembre 2005

Jour de trêve


Après la mise au point faîte par Fred de Mai, je me dois de faire moi aussi un geste de soutien.

Aujourd'hui, je dépose les armes.

Je ne regrette rien de ma quête même si elle a fait beaucoup de victimes.

Il faut parfois faire des sacrifices pour vaincre un mal bien pire.

Ou alors, il faut mourir.

J'ai fait mon choix.

Paul Vachard.

Paul réagissait à

06 septembre 2005

Besoin de renfort.


Il va falloir que j'accompagne Fred de Mai à l'école.

Je pense pouvoir trouver les mots pour ramener ce Bastien à la raison.

Je rassure Fred, le papa, même costaud, ne posera aucun problème, ni personne d'ailleurs.
J'y veillerai !

On ne touche pas à ma Famille, j'ai mis trop de temps a en avoir une.

Paul Vachard.
paul réagissait à

04 septembre 2005

Soutien inconditionnel


Je comprends ce que tu peux ressentir.

Je suis passé par là moi aussi.

Si tu as besoin de mes conseils pour tes prochaines réalisations, tu peux compter sur moi.

La première fois est toujours la plus difficile.

Mais je suis là pour t'aider.

Crois moi, je sais de quoi je parle.

Tu peux me faire confiance.

Paul Vachard
Paul réagissait à

31 août 2005

Mais qui est ce Loïc Lemeur ?

Je me pomène peu dans la blogosphère et je de voir sur la dernière note de Fred de Mai, qu'un certain Loïc Lemeur à pour spécialité la Lemeurisation.

Chacun sa branche.

Moi, c'est le nettoyage Vachard.

Mais, cela fait quelque temps que je n'ai pas vachardisé et c'est temps mieux pour vous.

Au fait, je vous livre en exclusivité la première photo de Fred de Mai à sa blogpote Partie.

Ce Tshirt lui va comme un gant car il est vrai qu'il est spécial.

Paul Vachard
Paul réagissait à

23 août 2005

Pays inaccessible.


Le monde merveilleux que décrit Fred de Mai semble fermé aux coeurs de pierre.

C'est peut être là que j'aurai dû naître pour avoir un vrai père.

Pas cet être froid et hautain qui me sert de géniteur.

J'espère que mon coeur n'est pas devenu de pierre malgré toutes ces épreuves qui m'ont endurcies.

J'aime à penser que j'ai encore le coeur tendre,

Un coeur capable d'aimer.


Paul Vachard.
Paul réagissait à

21 août 2005

Hors de danger

Cédric,

J'apprécie grandement ton geste et je t'en suis reconnaissant.

Dis toi que tu ne fera jamais partie de l'un de mes nettoyages.

Tu sais maintenant ce que cela signifie.

Je n'ai pas plus à t'offrir sinon que de souhaîter tout l'amour paternel à tes deux fils.

Tu connais l'importance que cet amour a pour moi.

Paul Vachard.
paul réagissait à

18 août 2005

On me prend pour un africain


Cela fait du bien de rire.

Ce n'est pas le fait de me voir en africain qui m'amuse,

J'aurai aimé être un guerrier tribal.

La tête de mon père si son fils avait été noir!

Rien que de l'imaginer, je ne peux m'empêcher de rire.

Cela aurait été une bonne leçon pour cet être intolérant.

Paul Vachard
Paul réagissait à

Le miroir aux alouettes

Je vous propose cette image à effet visuel pour vous dire que comme elle, les psy sont des illusionnistes (fixer l'image pour comprendre).

Je rejoins la pensée de Fred de Mai sur ce point.

La seul psy que j'ai fréquenté était celle de la Préfecture de Police. Cc'était uniquement pour un arrêt de travail prolongé et pour lui soutirer des boites de Zorlof.

Il est vrai que je n'ai pas eu de doudou. Cela aura peut être été utile ...

J'avais tellement d'amour à donner et personne pour le recevoir.


Paul vachard.
Paul réagissait à

17 août 2005

Une famille par procuration


Je suis heureux de partager les moments de vie de la famille de Fred de Mai.

Loin d'être jaloux, je me délecte de ces relations entre un père et son enfant.

Comment mon père a-t-il pu me priver de cela ?

Oublions cela.

La princesse de Mai m'a offert un de ces collages. Je suis heureux qu'une enfant joue avec mon histoire, cela prouve qu'elle n'a rien d'effrayant.

Je suis fier de vous montrer le soleil qui va illuminer ma vie.

Paul Vachard
Paul réagissait à

13 août 2005

Il faut payer ses dettes.


Fred de Mai me fait savoir que des petits malins ont forcé le péage.

Ce n'est pas bien de transgresser les règles.

Je vais donc être obliger de passer voir chaque fraudeur pour lui réclamer sa dette.

Ne cherchez pas à m'amadouer et gardez vos excuses pour d'autre.

La compassion m'a été interdite par mon éducation.

Il est leur de passer à la caisse et malheur aux récalcitrants.

Au fait, vous me reconnaîtrez facilement,

Je porte une cagoule.

Paul Vachard.

Paul réagissait à

11 août 2005

Vishakha.


Comme vous avez pu vous en rendre compte, je n'ai rien publié depuis une semaine.

Je suis resté quelques jours à Montpellier mais je ne peux pas vous en dire plus.

Je viens d'apprendre que Fred de Mai est un Bharani.

Etant né un 8 novembre, je suis un Vishakha plus communément appelé : Tigre.

A la façon de mon auteur je vais vous décrire mon signe indien (et ce que j'en pense).

"A l'écoute des autres (ce n'est pas difficile car je connais très peu de gens), d'esprit ouvert (fait assez rare chez un sociopathe), ambitieux et communicatif (cela commence mal : zéro pointé), vous aimez être entouré d'amis (difficile d'être entouré par une seule personne), de connaissances que vous conseillez (il est vrai que je prodigue des conseils aux commerçants de Pigalle).
Passionné par les mystéres de la nature (surtout par la mer), très impliqué dans la vie matérielle (surtout quand il s'agit de matériel mortel), une fois le succès obtenu, vous vous en désintéressez (il est plus juste de dire que je quitte les lieux).
En amour, votre personnalité est double (intéressant). Vous pouvez vous impliquer dans une relation et rester disponible pour une autre (hors sujet, je ne connais pas l'amour). Vous êtes insatisfait par nature, parfois inconstant ou infidèle (si l'on parle d'amour paternel, pourquoi pas).
Votre vie agitée vous pousse à changer de partenaires (le terme exacte est victimes). Une tendance qui s'estompe à la maturité (je garde espoir).
Le tigre, puissant, traque sa proie et cherche un partenaire capable de satisfaire pleinement son appétit sexuel (cela s'applique uniquement pour la réalisation de mes crimes). Sinon, il va voir ailleurs (je n'ai que l'embarras du choix). Mais il peut aussi se maîtriser (c'est très difficile) ou choisir le célibat (le célibat n'est pas un choix, il m'a été imposé).

L'astrologie indienne ne semble pas vraiment me convenir, de toute façon, je ne crois pas en ces choses là :

Mon père ne l'aurait pas permis !

Paul Vachard
Paul réagissait à

02 août 2005

Réponse à Noël est mon deuxième prénom.

Je suis heureux de voir que ma vie vous intéresse.

Pour l'idée des deux blogs, elle est excellente. C'est d'ailleurs la première mesure qu'a prise mon créateur Fred de Mai pour brouiller les pistes.

Quand à mes motivations,

Je ne tue jamais par jalousie (une fois peut-être...)

Je choisis mes victimes selon des critères très précis et dans un seul but.

Je tue par amour ou plutôt par manque d'amour.

Mais, je ne suis pas encore prêt pour vous parler de cela.

A bientôt, je l'espère.

Paul Vachard

31 juillet 2005

participation au pied levé.

Voilà ma photo pour le concours , "L'été c'est le pied", organisé par Fred de Mai.

Je n'espère pas gagner car tout ce que j'ai eu dans la vie, j'ai dû le prendre.

Je vous rassure :

Ce ne sont pas les pieds de mon père.

Paul Vachard.
Paul réagissait à

27 juillet 2005

Première fois.


C'est la première fois que je pars en vacances en famille.

Je suis heureux que Fred de Mai me considère comme l'un des siens.

Si mon vrai père avait été comme lui...

Paul Vachard.
Paul réagissait à

26 juillet 2005

Solution bloguienne


Puisque que Fred de Mai semble trouver des solution sur la blogsphère.

Peut être que l'un de vous a la solution à mon unique problème.

Comment se faire aimer par son père?

J'attends votre aide.

Paul Vachard.
Paul réagissait à

22 juillet 2005


Si Fred de Mai est un Jedi,

Je ne peux être qu'un Sith.

Mais il faut changer le scénario d'origine pour que je puisse lui annoncer à la fin de notre combat.

"Fred, tu es mon père spirituel"

Paul Vachard.
Paul réagissait à

21 juillet 2005

J'me voyais déjà...


On parle à nouveau de moi ?

Tant mieux, car j'aime cela.

Lors de ma quête, je suivais les médias à chacune de mes réalisations.

J'aurais pu devenir célèbre mais cela aurait impliqué mon arrestation.

Je me suis contenté de cet anonymat médiatisé.
Il était impossible que je mette fin prématurèment à mon oeuvre uniquement dans un besoin de reconnaissance.

Maintenant que tout est terminé, je peux profiter de cette notoriété naissante.

Seule mon oeuvre restera anonyme.

Paul Vachard
Paul réagissait à

20 juillet 2005

Coup de déprime


J'adore cette photo, elle me rappelle tellement de mauvais souvenirs.

Paul Vachard

19 juillet 2005

Un peu jaloux


Elle a beaucoup de chance la petit princesse de Fred de Mai.

Moi, mon père ne m'emmenait nulle part.
J'aurais aimé qu'il se porte à mon secours, bravant les lois de l'apesanteur pour venir me sauver.

Mon père était un héros mais uniquement pour les autres.

Moi, je n'existais pas.

J'ai du attendre 30 ans pour que nous fassions notre premier voyage ensemble.

Un voyage inoubliable...

Paul Vachard
Paul réagissait à

18 juillet 2005

Je me charge du reste



Que Fred de Mai ne se préoccupe pas trop des maisons d'édition. Il est normal, après le travail qu'il a effectué pour moi, que je m'occupe de certains détails.

Pour persuader les éditeurs, j'ai ma petite idée...

Je pense avoir des arguments percutants pour influer sur leur décision.

Rassure toi, Fred.

Je prends les choses en main.

Paul Vachard

Paul réagissait à

17 juillet 2005

Certitude paternelle

Cette locution me ramène à mon père.

Pour lui, le travail prévaut sur tout.

Même sur l'amour paternel.

Paul Vachard
Paul réagissait à

14 juillet 2005

Mauvais choix


Je n'aurai pas fait le choix de Fred de Mai.

Rien ne vaut un bain de foule.

D'autant plus lorsqu'il s'agit du 14 juillet avec son feu d'artifice et ses pêtards qui masquent tous les bruits.

Même ceux d'un meurtre.

Paul Vachard
Paul réagissait à

11 juillet 2005

Un grand malade


Ce Herbert William Mullin était vraiment un fou furieux.

Tuez des gens pour éviter les tremblements de terre.

Quelle imagination !

Concernant son ressentiment pour son père, je peux le comprendre.

Sans mon père tout cela ne serait pas arrivé.

C'est mon père, le tueur en série.

Paul Vachard.

Paul réagissait à

09 juillet 2005

I'm not afraid

Paul Vachard

Paul réagissait à

08 juillet 2005

Un mois pour moi


Je suis heureux de savoir que vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser à moi.

Je ne suis pas habitué à susciter autant d'attentions.

Cela me touche profondément.

Je pense que toute cette triste histoire ne serait jamais arrivée si je vous avait rencontré avant.

Enfin, je ne me sens plus seul.

Paul Vachard

Paul réagissait à

05 juillet 2005

Il y a toujours pire


Je pensais être le plus incompétent policier de Paris.

Avec ces trois là, je me rend compte qu'il y a pire que moi.

J'ai du mal à l' imaginer et pourtant c'est vrai.

Emile Henry voulait de l'anarchie, elle lui a été offerte par trois képis.

Quel comble.

Paul Vachard

Paul réagissait à

01 juillet 2005

Paris sera toujours Paris

Pour mon oeuvre, j'ai utilisé Paris comme théâtre macabre.

Je vais pouvoir alimenter la rubrique des faits divers de Fred de Mai.

Quand vous aurez lu mon roman,

Les rues de Paris ne vous sembleront plus aussi sures.

Faites moi confiance.

Paul Vachard

Paul réagissait à

Tueurs en série

Quel sujet passionnant !

J'aimerai rencontrer un de ces tueurs pour essayer de comprendre ses motivations.

Je suis différent de ces hommes.

Je n'agis pas sur pulsions.


Je ne cherche que l'amour de mon père...

Je ne connais rien à l'amour, on ne m'a jamais appris à aimer.

Je suis donc heureux de faire votre connaissance mesdames.
J'espère apprendre l'amour à votre contact.

Permettez moi de vous offrir cette fleur.

Paul Vachard

Paul réagissait à

30 juin 2005

Un ami de plus


Fred de Mai devrait rajouter un ami à sa liste :

Un nettoyeur.

S' il a besoin de mes services, je me mets à son entière disposition pour éliminer les obstacles qui pourraient géner son parcours.

Je lui dois bien cela. C'est grâce à lui que j'existe.

Je lui en serai éternellement reconnaissant.

J'espère que mon message a été bien compris.

Je me ferai un devoir de supprimer ses ennemis.

Est-ce bien clair :

Je ne laisserai personne se mettre en travers de notre chemin.

P.S : Il ne faut jamais écouter son père!

Paul Vachard

Paul réagissait à

29 juin 2005

Le gif de Paul Vachard


Merci à nicdu5905

N'hésitez pas à lui demander d'en faire un pour vous.

Paul Vachard

Nous nous comprenons

Je vois que vous ne manquez pas d’imagination en matière de meurtres ignobles.
Tout comme vous, je suis persuadé que le facteur psychologique joue un rôle déterminant pour faire souffrir sa victime.
Il est naturel de mourir mais c’est une torture de savoir quand et comment.



La méthode Léthée est tout à fait succulente, une vrai œuvre artistique. Je me verrai bien aussi en boulanger enfournant sa brioche humaine.

L’idée de Phileas est aigre douce. Mêlant amour et mort. Un seul détail me chagrine : Comment ne pas me couper moi aussi ?

Phileas si tu as une solution, je suis preneur.

J’apprécie la perversité de Léthé qui pousse sa victime au suicide. Démoniaque.

ZeGlandeur reprend le thème du suicide avec un petit plus. Regardez la personne qui veut se tuer sans intervenir. Pour ce qui est du résultat, je ne suis pas d’accord avec lui : On ne meure pas en regardant les gens mourir, bien au contraire.

Joël et Julia hésitent. Je les comprends. L’idée d’une fricassé de cervelle bien fraîche était vraiment alléchante mais déjà utilisée, dommage !

La mort mystérieuse proposée par Wells est, elle aussi, diabolique. J’ai été victime d’une telle tentative d’anéantissement de la part de mon père.

Mais malheureusement pour lui, j’ai survécu.

Paul Vachard

Paul réagissait à

27 juin 2005

Présence fémine souhaitée.


Je vois que Fred de Mai cible ses recherches sur des soutiens majoritairement féminins.

Est-ce voulu de sa part ?

La gente féminine s'intéresse-t-elle à moi ?

Si c'est le cas, c'est une très bonne nouvelle car je manquais cruellement de femmes dans mon entourage.

Cela vient peut être de la fin vacharde que j'ai offert à certaines d'entre elles.
Mais, elles le métitaient.

En réalité, je suis un gentil garçon plutôt timide.

"Mesdames, Je suis heureux de faire votre connaissance."


Paul Vachard

Paul réagissait à

26 juin 2005

Plaisir personnel.


J'aime les bains de foule.
Tuez à l'insu de centaines de personnes me transcende.
J'ai l'impression d'être invisible, invincible.
Pour tout mes meurtres, je recherche la difficulté.
Mon oeuvre ne peut pas se contenter de crimes anodins car elle est destinée au plus grand des connaisseurs :

Mon père.

Paul Vachard

Paul réagissait à

24 juin 2005

Concurrence déloyale

J'apprends par la Presse qu'il y a un nouveau "Nettoyeur" qui sévit sur la Capitale et sur l'ensemble du territoire National.

Un concurrent de taille qui n' est autre que le Ministre de l'Intérieur qui annonce, selon les médias, qu'il va "nettoyer l'Elysée".

Si Nicolas Sarkozy décide d'employer mes méthodes de nettoyage, les pompes funèbres du boulevard Malesherbe risquent d'acceuillir d'illustres clients.

Il est vrai que le Ministre occupe une position idéale pour nettoyer. Il ne risque pas de se faire interpeller par sa Police.

Je fais avoir fort à faire pour lutter contre un tel adversaire, à moins que...

Paul Vachard.

Paul réagissait à

23 juin 2005

Libre de voyager

Je vous rassure, je ne suis pas un docteur Hannibal Lecter qui parcours le monde pour échapper à la justice de son pays.
Je suis juste en visite chez des amis.

Je n'ai rien à me reprocher.

Je ne suis pas le coupable.

C'est mon père qu'il faut accuser.


De toute façon, personne ne pourra jamais rien prouver.

Paul Vachard.

Paul réagissait à

21 juin 2005

Veille de fête...

Je me souviens parfaitement de ma dernière fête de la musique car un visage m'a hanté l'esprit pendant toutes les festivités.
J'étais allé assister aux concerts de la place de la République pour la première fois depuis la création de ce jour par Mister Jack.
Ce n'est pas mon amour de la musique qui m'a poussé à me mélanger à la foule mais mon envie d' oublier une rencontre boulversante faite la veille.

Nous étions le 20 juin au cimetière du Père Lachaise. je l'ai croisé chemin de Quinconce et je ne l'ai jamais oublié.


"Jamais je n'oublierai ma belle goule au baiser si doux que j'ai aimé jusqu'à son dernier souffle"


Paul Vachard

Paul réagissait à

20 juin 2005

Une question mortelle

Je viens de découvrir la nouvelle rubrique inventée par Fred de Mai.
J'adore sa première question et je laisserai certainement un commentaire.
J'espère que vous ferez preuve d'ingéniosité comme je l'ai fait lors de la réalisation de mon oeuvre mortelle.

Quoi que vous imaginerez, vous ne trouverez pas de meurtre plus cruel que le dernier que j'ai commis.

Paul Vachard

Paul réagissait à

18 juin 2005

Blog satellite


Si avec cela vous n'avez pas compris, il ne vous reste qu'une solution. (cf photo)

Paul Vachard.

Paul réagissait à

Amour latin

Fred de Mai a raison, je suis accro à la locution.
Tout comme mon père.
Comme quoi...

Je vais vous livrer celle que je préfère.

PAUCI QUOS AEQUUS AMAVIT JUPITER

Les hommes, en petit nombre, que Jupiter a aimés (VIRGILE, Énéide, liv. VI, v. 129).

Si cela ne vous suffit pas.

Descendre aux Enfers est facile, dit la sibylle au héros troyen, mais revenir sur ses pas et revoir la lumière, voilà une une entreprise difficile et qui n'a été tentée avec succès que par un petit nombre d'hommes aimés de Jupiter.

un peu plus...

"Peu de gens, que le ciel chérit et gratifie,
Ont le don d'agréer infus avec la vie."

LA FONTAINE
L'Ane et le Petit Chien


ou alors...

"C'est en suivant la route ouverte par les grands écrivains du grand siècle, sans se traîner servilement sur leurs traces, que M. de Maistre et quelques autres rares esprits, pauci quos aquus amavit Jupiter, ont élevé des monuments qui sont destinés à vivre aussi longtemps que la langue française."
Paul DE SAINT-VICTOR

pour finir...

"Voici une copie plus exacte de la Newtonique, vous pouvez la donner ; mais il faut commencer par des gens un peu philosophes et poètes, pauci quos aquus amavit Jupiter."

VOLTAIRE
Lettre à M. Thiriot


Paul Vachard.

Paul réagissait à

17 juin 2005

Sacré Fred de Mai

Après, on va dire que je suis le tordu du couple.
Avec un titre pareil, tu risques d'affoler la ménagère.
Je les vois déjà avec leur gilet de sauvetage attendant l'apocalypse.
Tout ça pour attirer du monde.
Tu es sûr d'être flic?
Quoique, avec un service de pub jumelé à une équipe marketing, on finirait peut être par aimer la Police.
Arrêtons les digressions sous peine de...
Noyade.

Sacré Fred

Paul réagissait à

Vote sous influence


. Posted by Hello

N'oubliez pas que je suis tous vos votes en direct.
Ne vous trompez pas de réponse.
Soyez précis avec votre curseur car moi,
Je ne rate jamais ma cible.

Paul Vachard.

Paul réagissait à

16 juin 2005

Peu importe la méthode, seul le résultat compte

"Je suis amusé d'apprendre que mon nom vient de l'expression coup de pied "à la vache".
J'aime le principe de frapper là où on ne m'attend pas.

Il y a des adversaires que l'on ne peut pas vaincre de face. Il faut alors faire preuve d'imagination parfois de fourberie.

Mon père est invinsible, je serai invisible.

Il est machiavélique, je serai diabolique.

Mais, entre nous, qui est le plus retors ?

Moi, ou Fred de Mai pour avoir imaginé une telle histoire ?

J'ai la réponse, il vous reste à le découvrir."

Paul Vachard

Paul réagissait à

15 juin 2005

sang pour 100

« Je vois que vous commencez à vous intéresser à moi. C’est bien!

Mais quelles sont vos motivations ?

Voulez-vous réellement me connaître ?

En serez vous capable ?

Je suis désolé mais je ne suis pas quelqu’un de confiant. Il vous faudra être patient car le jeu en vaut la chandelle.

Je pense être une personne entière. Quand j’aime, je donne énormément. C’est certainement dû au manque d’affection dont j’ai toujours souffert.

Mais n’oubliez pas une chose. Quand je prends, je prends tout, même la vie. »

Paul Vachard

Paul réagissait à

14 juin 2005

Enfin on parle de moi !

"Il fait du bon boulot mon créateur. On parle enfin de moi sur La Feuille. Je commençais à perdre patience, il sait très bien que j'aime faire la une des médias. Vous ne connaissez peut être pas encore mon nom d'artiste :

Le Nettoyeur.

Vous vous demandez pourquoi?
Tout simplement parce que je nettoie, au nom de mon père, certains lieux parisiens des parasites qui les fréquentent.

Comment je choisis mes parasites?
Selon des critères très vachards.

Combien de fois j'ai "nettoyé"?
Vous êtes un peu trop curieux.
Juste un indice : ce chiffre est en rapport direct avec ma profession qui est d'ailleurs celle de mon père et celle de Fred de Mai.

C'est fini pour aujourd'hui, j'en ai déjà trop dit.
Allez, que la Police veille sur vous!"

Paul Vachard

Paul réagissait à

la pensée de Paul Vachard : profession flicard

"Je viens de lire le CV de mon père spirituel.
J'aurais pu avoir un parcours identique si je l'avais voulu. Je pense même que j'aurais été meilleur que Fred de Mai
Mais cela ne m'intéresse pas car je ne veux pas ressembler à mon père qui est le meilleur policier du 36 quai des Orfèvres. Cela faisait quatre générations que les Vachard régnaient sur la Police Criminelle, il était temps que cela change. Je marque la fin d'une grande lignée policière et je m'en réjouis.
Moi aussi, je suis flic, mais je ne suis pas Fred de Mai et encore moins Pierre Vachard, mon père.

Je suis un électron libre de la Police Nationale qui a pour "incompétence" territoriale l'ensemble de la Capitale.

Je vais marquer Paris comme aucun policier ne l'a jamais fait avant moi.
"

Paul Vachard

Paul réagissait à

13 juin 2005

solution non affable pour fable

"Je viens de lire la fable contemporaine proposée par Fred de Mai. Moi aussi j’ai été une fourmi mais ce n’est pas une fatalité. Plusieurs solutions s’offrent à notre petite travailleuse.

Solution vacharde :

Elle liquide tous ces parasites inutiles sans oublier le frelon.

Solution bien plus vacharde :

Elle quitte le frelon et à son compte va s’installer.

Elle débauche la coccinelle et l’araignée,

Qui sous ses ordres vont travailler.

La fourmi est la meilleure dans son activité,

Le frelon sera bientôt en grande difficulté.

Avec trop d’employés à payer,

La facture de monsieur hibou à régler,

La faillite est assurée.

Pour le frelon plus qu’une solution : se suicider.

Voilà le tour est joué.

La fourmi s’est bien vengée."

Paul Vachard

paul réagissait à

12 juin 2005

La pensée de Paul Vachard : livre de chevet.

« Aujourd’hui, j’entame une énième lecture d’American Psycho de Bret Easton Ellis. Le personnage de Patrick Batemen me fascine. Cet homme a tout pour être heureux : il est beau, brillant, riche mais cela ne lui suffit pas, il a besoin d’autre chose pour s’épanouir. Une chose terrible : le besoin d’agresser, de faire mal, de tuer.

Batemen me fait peur mais je suis attiré par lui.

Ses actes sont intolérables mais j’arrive à les comprendre.

J’ai parfois l’impression que nous sommes très proche alors que nous sommes tellement différents.

Comme moi, il ne ressent jamais rien…


Les premiers mots d’American Psycho conviennent à ce blog. Permettez moi de vous les citer :


Abandonne tout espoir, toi qui pénètres ici… »

Paul Vachard

la pensée de Paul Vachard : enfin libre !

« Je remercie Fred de Mai de m’avoir enfin libéré de son ordinateur. En vous proposant quelques lignes de mon histoire, il m’a ouvert une porte sur le monde : le votre !

Je suis heureux de pouvoir sortir de ma sociopathie en rencontrant des gens tels que vous. Je suis certain que vous pourrez me donner toute l’affection dont m’a toujours privé par mon père. J’ai hâte de vous tenir dans mes bras. »

Paul Vachard

10 juin 2005

mea culpa

Comme le disait Brassens : "quand on est con, on est con"

Je me plains de ne pas avoir de commentaires. Joël m'a apporté la réponse.
C'est l'histoire d'un mauvais clic sur le mauvais truc à cliquer dans la rubrique des clics. Enfin là, je vous parle en language informatique, peu d'entre vous peuvent comprendre.
En bref, j'avais fait une connerie, une de plus.
Peu importe, c'est réparé et vous n'avez plus d'excuse concernant les commentaires.
Merci Joël.
Je n'ai jamais eu autant besoin des informaticiens (ou assimilés) que depuis que je me suis mis aux Blogs. Ce n'est pas Patrice qui dira le contraire.

Ceci ne se reproduira pas, alors profitez de cet instant :

Paul Vachard vous demande de bien vouloir accepter toutes ses excuses pour ce contre temps.

Je n'ai pas trouvé de police plus petite!

Fred de Mai

Je ne vous l'ai peut être pas encore dit

Je parle, je parle mais j'en oublie l'essentiel. Le titre de mon roman vous éclairera peut être un peu plus sur la personnalité de mon personnage.

Paul Vachard. La sociopathie d'un nom.

Tout un programme!
Je vous le dis, Paul Vachard est gentil mais, il peut être mortellement cruel.

Fred de Mai

A quoi ça sert ?

Paul Vachard possède maintenant son e-mail : paulvachard@yahoo.fr .
Le problème est que vous ne lui laissez aucun message.

Pourquoi tant de haine ?

Même si vous ne pouvez pas encore le savoir, Paul n'est pas mauvais de son fait. Je vais vous révéler un secret : Tout est de la faute de son père.

Alors, un petit effort et laissez lui vos commentaires.

Une dernière chose, Ne lui donnez jamais d'informations trop personnelles, il pourrait vous localiser et vous seriez dès lors en danger.

Fred de Mai

09 juin 2005

Je suis l'auteur français le plus nul en grammaire et en orthographe

Merci les gars de me rappeler que je suis l’auteur français le plus nul en grammaire et en orthographe. J’aurais dû mieux travailler pendant les cours de français mais mon attention était tournée vers d’autres disciplines (je ne vous dirais pas lesquelles).
Ma passion ayant été tardive, il est dur de surmonter les lacunes accumulées au cours des années. Ceux qui connaissent mon vrai métier, me pardonneront sûrement. Je n’exerce pas une profession reconnue pour intégrer des génies de la langue.
Puisque que vous en êtes aux moqueries, je tape avec maximum quatre doigts...

Quelle honte !

Mais je vous demande d’être indulgents, seul Paul est Vachard !

Comme je le dis, seule la pensé compte, pour le reste il y a des logiciels, il suffit de savoir les utiliser. Je pense que j’ai même trouvé beaucoup mieux, Elie m’a proposé d’être le correcteur officiel de Paul Vachard.

Voilà, il y a toujours des solutions !

Je suis l’auteur français le plus nul en grammaire et en orthographe.

Je suis l’auteur français le plus nul en grammaire et en orthographe.


Je suis l’auteur français le plus nul en grammaire et en orthographe.

Fred de Mai

Travailler encore et toujours

Voilà le bilan de ma soirée :
Vous pensez être bon , vous n'êtes que perfectible.

J'ai compris deux choses hier soir :

- J'aurai du plus travailler le Français à l'école (comble de l'ironie, c'est un libanais qui m'apprend les fondements même de ma langue maternelle)

- J'ai toujours utilisé un ordinateur et internet sans jamais vraiment savoir comment cela marche. J'ai appris qu'il était difficile de trouver le flux RSS sur l'un de mes blogs. Il me manque donc un atom xml. C'est une question d'agrégateur de flux enfin je crois. En gros, je n'y comprends rien et pour m'aider un peu plus, les explications sur blogspot sont en anglais.


Bilan : Je vais demander à Paul Vachard d'élargir sa zone de nettoyage. En plus des anglais qui se trouvaient déjà sur sa liste, je vais y ajouter les libanais et les informaticiens (même amateurs)

Voilà, plus qu'une chose à faire : travailler, travailler...
Il faut être un grand malade pour penser que le travail est la santé.


Fred de Mai

Premières critiques

Quelle idée de confier à quelqu'un que vous aimez bien la lecture de votre premier jet. Un besoin de critique peut être ?
Alors, soyons franc. Je n'aime pas les critiques. D'accord, elle me font avancer. Et alors, je ne les aime pas. Un point c'est tout!
Merci quand même élie, tu m'es d'un grand secours. mais je me vengerais !
Tu devrais te méfier élie, Paul Vachard n'est pas aussi cool que moi. Tu vas avoir droit à une ballade en mer.

08 juin 2005

première colère

des heures de travail pour vous faire partager la vie de Paul et toujours aucun visiteur.
Il faut que cela cesse sinon...
Nous ne savez encore pas tout, mais il vaut mieux éviter le courroux de Paul Vachard.
C'est uniquement pour votre bien que je dis cela.
Paul Vachard n'est pas à un meurtre près!

blog à vocation négative

Dès cet instant, le blog sur lequel vous vous trouvez sera celui du coté obscur de Paul Vachard. Il y exprimera librement ces colères et toutes autres pensées négatives. Ce changement de cap est voulu, je ne sais pas si il est réfléchi.
Si vous avez besoin d'un peu de positivité, il vous suffira de retrouver le bon coté de Paul sur http://paulvachard.blogspirit.com ou de cliquer sur le lien se trouvant dans mon profil à ma page web.

Ne rester pas trop avec le mauvais Paul, cela pourrait vous rendre Vachard !

second blog

Quoi de plus normal. Paul possède une double personnalité, il aura donc deux blogs. Si son aventure vous interesse, venez découvrir une autre approche sur http://paulvachard.blogspirit.com
Heureusement que sa personnalité n'est pas multiple car je ne sais pas comment j'aurais pu assumer plus de deux blogs.

Premier voyage de Paul Vachard

Hier, Paul est parti pour son premier grand voyage. Il a accompagné élie au liban. Si tout ce passe bien, il découvrira les émirats arabes avant de renter à paris fort des conseils avisés de mister magic haddad. Espérons qu'il connaîtra le même parcours international après son édition. Bon voyage Paul.

quatrième relecture

Je commence une quatrième relecture de Paul Vachard. Cela est nécessaire car je trouve encore des fautes. L'avantage est qu'a chaque relecture je trouve des modifications qui me permettent d'améliorer mon style. Mais il va falloir s'arrêter un jour de corriger pour se lancer à l'assaut des maisons d'édition. Heureusement fabienne, mon amour, ainsi que quelques amis proches m'aident pour ce travail fastidieux. J'ai la chance de recevoir l'aide d'un auteur, Marie-Jeanne Marti qui m'apporte des conseils forts utiles. Merci à Nadine pour ce contact précieux.

me voila! Posted by Hello

quatrième de couverture

Je vous propose de découvrir mon premier jet pour un quatrième de couverture.
vous venez de rentrer dans le monde de Paul Vachard.

Un fils qui bascule dans le crime uniquement pour attirer l’attention de son père. Une quête sanglante au nom de l’amour paternel. Le poids d’un grand nom de la Police qui pèse sur ses épaules. Une œuvre morbide qui va prendre pour toile de fond des lieux parisiens choisis. Qui est Paul Vachard ? Un jeune homme naïf en manque d’amour ou un tueur sociopathe diabolique ? Ceux qui croiseront son parcours initiatique connaîtront une fin pour le moins vacharde

07 juin 2005

Paul Vachard est né !

Paul vachard est un personnage né de mon imagination et dont l'histoire sera, je l'espère publiée. Je vous proposerais des passages de mon roman en ligne en espérant que leurs lecture vous donnera envie d'acheter mon livre quand il sera publié.
En attendant, je vous propose de suivre en direct la naissance de Paul Vachard et son entrée dans le monde de l'édition.